Compliqué...

Publié le 15 Janvier 2011

Je suis bien contente de t'avoir raconté mes "malheurs" hier parce que ton témoignage m'a fait du bien. Ben oui, c'est agréable de savoir qu'ailleurs ça se passe pareil et que malgré tout, on est toutes un jour ou l'autre démunies face à nos enfants. On se sent moins "seule" !

 

J'en ai vu des vertes et des pas mûres avec le Chameau. Et faudrait pas que je les oublie. Que quand Highlander en sera au même point je ne me dise pas qu'il n'est "pas normal".

 

En fait des fois j'ai peur. J'ai peur de ne pas "traité" Highlander comme son frère... d'en faire un être particulier de par sa naissance. Il commence à faire de grosses crises et je me demande toujours si c'est normal. Par moment il se contorsionne par terre en hurlant et je me dis qu'il y a un truc qui va pas. Dans ces cas là je repense systématiquement à sa naissance, à ce petit être fragile, sans défense... que j'imaginais pas du tout alors pouvoir se mettre dans des états pareils.

J'ai encore du mal à le laisser pleurer. J'ai envie de le réconforter, de le soulager. Et quand parfois, il me rend dingue, je me sens excessivement mal d'être aussi impuissante... de ne pas savoir ce qu'il ressent, de ne pas comprendre.

 

Je parle beaucoup avec Highlander. Mais je me demande si je lui ai déjà raconté sa naissance, si je lui ai déjà dit qu'on avait été séparé et que j'avais eu très peur et que lui aussi sans doute. Je le pense souvent mais est-ce que je lui ai dit ? Je ne sais pas. Il faut que je trouve les mots.

 

Hier soir E-zabela twitté cet article... et ça m'a remué les tripes. Tout ce qui y est écrit je le sais déjà bien sûr... mais peut-être que j'essaie de l'oublier.

Est-ce que mon enfant, à cause de sa naissance, gardera des séquelles psychologiques ? Je n'ai pas pu l'accueillir comme il se doit... est-ce qu'il aura des angoisses d'abandon ? (comme j'en ai (alors que je n'ai pas vécu le quart de ce qu'il a vécu). Est-ce que ce sera un enfant plus "difficile" ?

J'ai souvent dit que l'alllaitement m'avait permis de tisser ce lien si délicat et je le pense vraiment parce que je n'ai aucun doute sur l'amour que je porte à cet enfant, mais cela sera t'il suffisant pour lui ?

Déjà je sens qu'il m'échappe. Il réclame beaucoup son père, lui tend les bras dès qu'il le voit et quitte les miens. J'ai encore beaucoup de mal à faire le deuil de l'allaitement. Mais heureusement il ne montre aucun intêret de ce côté là. Pourtant j'ai encore du lait après 1 mois d'arrêt... comme si mon corps n'était pas prêt à arrêter lui. Mais c'est comme ça, il faut que j'accepte que ce petit être devienne grand et qu'il ait moins besoin de moi.

 

Qui vivra verra... !

 

Bientôt je te parle de ma nouvelle relation avec mon "grand" Chameau : 4 ans c'est bien !

Rédigé par A L I

Publié dans #Highlander alias Bébé H. et sa Maman

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Carole Nipette 17/01/2011 14:24


Je ne suis pas psy mais en te lisant ainsi que les commentaires, j'ai l'impression que c'est toi qui ressens un malaise et que forcément même si tu n'en n'es pas consciente, ton enfant le ressent.
On dit toujours que les enfants sont des éponges et c'est vrai... Donc mon conseil c'est de lui dire tout ça avec tes mots et si en plus tu vas voir quelqu'un peut être qu'un jour tu seras enfin en
paix avec toi-même et ça se ressentira sur ton mental... Je te le souhaite...
Les mamans on a beaucoup tendance à présumer de ce que peut ressentir un enfant dans une situation difficile mais souvent on lui "transmet" nos peurs et nos angoisses...
Et sinon quand même 14/15 mois c'est un âge remuant avec tellement de découvertes depuis l'apprentissage de la marche!


A L I 18/01/2011 08:29



Qu'il les ait de lui-même ou que je les lui transmette, au final le résultat est le même...


Oui effectivement tout ça n'est peut-être à mettre que sur le compte de son âge !



Mamanwhatelse 17/01/2011 14:03


pour le lait, j'ai vécu la même chose : pendant presque 3 semaines, j'en avais encore.
Tu devrais tirer ton lait et consituer des réserves!! c'est que j'avais fait!
Peut-être qu'ainsi ta culpabilité, ta peur de le traiter différemment s'estompera?!

Tu sais nous en ce moment, y'a Oedipe qui pointe son nez et c'est mon mari qui morfle...

Ah la vie de parents c'est pas rose tous les jours!!
courage!!


A L I 18/01/2011 08:23



Constituer des réserves ? Mais pour quoi faire ?


Chez nous pas d'Oedipe... il est jamais venu !



lilou 17/01/2011 13:04


Mais attends c'est chouette qu'il se roule par terre ton hughleader! il sait s'exprimer... attends je rigole mais c'est vrai que lui en parler peut t'aider et a lui aussi of course mais surtout, no
worries il est encore si petit que tout est possible pour arriver a faire la paix avec sa naissance...

et sinon ici teddy ne lache pas mes nibs au secours!!!!!!!


A L I 18/01/2011 08:21



Oui ça pour s'exprimer il s'exprime !


Tu voudrais arrêter l'allaitement ?



isa-monblogdemaman 17/01/2011 10:09


Je l'ai lu cet article et je n'ai pas su trop quoi en penser en fait. Je me suis dit "Encore une étude qui va nous culpabiliser de ne pas avoir eu un accouchement de rêve, de ne pas avoir su
trouver les mots dans la fatigue etc". Bientôt on va dire que les scientologues ont raison et qu'il faut accoucher dans le silence ? Certes, les premiers jours comptent, les autres aussi. La façon
dont l'accouchement s'est passé a sans doute également une incidence sur la présence de la mère les premiers temps, son implication à s'occuper de son enfant. Je suis pour cesser de se poser trop
de questions tout le temps. Et pour qu'on me donne juste une réponse à "Pourquoi ma fille est si chiante en ce moment ?" !!!!


A L I 17/01/2011 11:00



Je ne me pose pas autant de questions sur l'accouchement en lui même en fait. Mais d'avantage sur les heures/jours qui suivent... peut-être parce que j'en ai été privé justement. Ce qui me fait
mal au bide, c'est de me dire c'est que mon bébé a été pendant 6 jours dans un lit, sans que personne ne puisse le prendre dans les bras, sans ressentir aucune chaleur humaine, sans pouvoir
entendre la voix de sa mère avant 3 jours, avec des tuyaux dans tout le corps et des souffrances physiques intolérables (bon heureusement il était sous morphine et anxyolithiques) et commencer sa
vie comme ça, c'est hard quand même. C'est cette séparation et la douleur physique (on m'a dit qu'un pneumothorax c'était hyper douloureux) avec lesquelles il est entré dans la vie qui me font
dire que mon garçon doit forcèment garder des séquelles émotionnelles... mais j'ai peut-être tort, j'en sais rien...



Marjoliemaman 16/01/2011 22:46


J'ai lu l'article twitté par E-zabel mais ça m'a plus fait pensé à l'accouchement de Kouign Amann car celui de Fleur de Sel a été très zen, je savais que nous allions être séparées, notamment.
Si toi, tu te poses des questions, je te conseille d'aller en parler. En juin, nous ressassions beaucoup sur notre histoire. J'ai pris le taureau par les cornes et j'ai pris rdv chez une psy pour
qu'elle nous traite en famille. Elle m'a vu avec Fleur de Sel, toute petite qui a pourtant exprimé beaucoup de choses et avec MMM. ça nous a fait beaucoup de bien. De notre côté, c'est Kouign Amann
qui est très colérique et que l'on traite un peu différemment parce qu'il a vécu une séparation difficile d'avec moi. On surveille ses réactions avec la psy de la crèche...
Pour l'allaitement, avoir du lait un mois après n'est pas étonnant mais si tu vis mal la situation, il faut que tu en parles, c'est le seul conseil que je puisse te donner.
plein de courage, de zénitude et de bises !


A L I 17/01/2011 07:09



Merci d'être passée !


J'en parle j'en parle ! ici déjà (hahaha) et puis je vois une psycholoque depuis la naissance d'Highlander, tous les 15 jours. Et ça me fait clairement du bien !


J'ai toujours plu ou mons vu quelqu'un pour des raison X ou Y, parce que j'ai toujouts été plus ou moins angoissée mais là j'en ai trouvé une avec qui le courant passe bien !


Merci pour le courage et la zénitude ! Je prends ! ;-)