Dépression, épisode 2

Publié le 8 Avril 2013

Les effets des anti-dépresseurs finissent par se faire sentir. Petit à petit, la grosse boule que j'avais dans l'estomac commence à s'alléger. Non, parce que ce que je ne t'ai pas dit, c'est qu'avec tout ça, j'ai arrêté de manger. Et j'ai maigri, inévitablement. J'ai perdu 6 kg depuis le mois de juin, et en partant de 43 kg, ben ça commence à faire très light... voire très maigre.

Mon appétit revient, petit à petit... et rien que ça, ça me relance sur la pente ascendante. En retrouvant l'appétit, je retrouve des forces... et des envies. 

Le sommeil revient lui aussi. Les terribles angoisses qui me terrassaient se font petit à petit la malle et je recommence à dormir.

C'est dans ces moments là que l'on se rend bien compte que le sommeil et la bouffe, c'est super important pour survivre. 

En quelques semaines, je vais mieux. Je sens bien que je remonte. Et je ne regrette absolument pas d'avoir franchi le cap des anti-dépresseurs. De toutes façons, j'avais pas le choix. Il fallait que ça aille vite, il fallait s'en sortir... ne serait-ce que pour les enfants. 

Dès la fin octobre, tout va mieux. Enfin presque tout. Il reste encore un gros trou dans mon coeur. Je sais qu'il faudra du temps pour le combler et à ce moment là je me promets de me laisser ce temps. D'apprendre à apprivoiser ma solitude, à vivre avec, à l'aimer. Je ne suis pas heureuse, mais je vis. Je peux à nouveau travailler, m'occuper de mes enfants.

Mais une fois n'est pas coutume, ce qui va me redonner le goût et l'envie, c'est l'amour. Encore et toujours. Comme si je ne savais pas faire sans. Cette fois je m'étais promis de prendre le temps pourtant, mais il est arrivé comme ça, encore une fois sans prévenir, discrètement, et il m'a attrapé sans que je puisse lui résister. 

Le bonheur ne tient peut-être qu'à ça pour moi, je n'en sais rien et pour l'instant je ne veux pas le savoir. J'ai envie de vivre ce moment là. 

Je pense que la souffrance, qu'elle quelle soit, ne doit jamais faire fuir le bonheur. Il faut l'attraper quand il passe, même si on a peur, même s'il ne restera peut-être pas pour toujours. Parce qu'on ne sait jamais. Se protéger de la souffrance c'est aussi se protéger du bonheur. 

Bien sûr rien n'est fini, je ne m'endors pas sur mes lauriers et je travaille. J'en ai encore pour longtemps, je le sais. Mais cette petite salope de dépression est derrière moi maintenant et mon coeur est léger.

La conclusion à tout ça c'est qu'il faut parfois mettre sa fierté de côté, reconnaître que non, seul, on y arrivera pas. Qu'il faut lâcher toutes les défenses et se laisser faire, le temps de reprendre appui et de rebondir. 

Rédigé par A L I

Publié dans #Divagations...

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Fredauboulot 08/04/2013 20:54

Je suis contente pour toi.
Tu nous raconteras ton nouvel amour...? ;)

A L I 27/04/2013 16:09



:)


Non je le raconterai pas celui là... je le garde très jalousement pour moi ;)



ac 08/04/2013 18:41

Salut Karin,
et moi aussi, je vais y passer je crois aux ad, mon mari y est déjà depuis 1 semaine ... 46 kgs vers Noël ; Il y a 2 semaines, 40,5 kgs ; 41,5 aujourd'hui ... je suis chez mes parents avec le petit
depuis le 22 mars ... :( Je pense repartir bientôt chez moi dans le 17, peut-être le we prochain ... Bises à toi et à tes fils.

A L I 27/04/2013 16:09



Je suis désolée de l'apprendre... mais il ne faut pas perdre de vue la lumière au bout du tunnel. Si yu veux passer me voir quand tu reviens n'hésites pas... ou si tu veux qu'on en parle par
mail... alidanslaprairie(at)gmail.com



Maud 08/04/2013 13:27

Je connais les antidépresseurs ça a le mérite d'aider le temps d'y voir un peu moins flou..... La guérison de la dépression est longue je ne suis pas guérie, il m'arrive de mettre les genoux à
terre encore. D'ailleurs sur mon blog j'avais écrit un billet sur ça..... bisous

A L I 27/04/2013 16:07



Je sais bien que j'ai de la chance et que ce n'est pas aussi facile pour tout le monde. Je suis vraiment bien entourée et l'amour retrouvé donne beaucoup d'énergie pour s'en sortir.



Elle 08/04/2013 10:30

Merci encore pour ce texte plein d'espoir et... d'amour!

A L I 27/04/2013 16:06



Ahhh l'amour ! ;)



chiawaze 08/04/2013 10:22

Je suis très très heureuse de voir que le bonheur refait son nid chez toi. De voir que tu as gardé ton coeur ouvert. Je te souhaite le meilleur sur le chemin que tu prends.

A L I 27/04/2013 16:06



Merci à toi