Ma dure vie de bergère...

Publié le 12 Janvier 2009

Tu as suivi mes aventures sordides de l'hiver dernier avec mes agnelages désastreux ? Tu as suivi mes aventures aussi sordides de cet été avec la fièvre catarrhale ou comment je te décime ton troupeau en un mois ? Et bien voici le nouvel épisode :

Mes agnelages catastrophiques version 2009 \o/

A trop vouloir bien faire :

Alors d'abord, avec le berger, cette année (vu qu'on s'attendait pas du tout à avoir des naissances) quand elles ont commencé, on s'est dit qu'on allait être consciencieux ! Déjà ça part bien... on leur fabrique des cases dans la bergerie (chambre individuelle s'il-te-plaîts'il-te-plaît !), on leur met de la paille, du foin, de l'orge, de l'eau... tout pour réussir une parfaite maternité !

Bien-sûr c'est sans compter sur quelques accidents de la nature auxquels on ne peut rien (agneaux morts nés, cou pas assez fort pour lever la tête,... bon quelques inévitables ratés...) mais globalement nous avons le coeur léger !

Hier, le berger m'annonce qu'il a foutu toutes les mamans dehors. La première est malade. Oui malade du changement de régime, de l'enfermement. Et sa petite, tu te rappelles cette première petite, dont le pronostic vital était partagé... ben elle pète le feu. Sa mère va mourir et elle elle est en méga forme. J'ai passé 10 minutes à la courser dans la parcelle pour finir sur un magnifique plaquage (qui a bien pourri mon jean) afin de l'attraper... Monsieur Ali a bien rigolé (mais tu crois pas qu'il m'aurait aidé non ?) Je l'ai amené téter sa mère (qui ne peut plus sortir) mais ça a été laborieux, la maman ne tenant plus sur ses pattes...

Donc ma petite agnelle va mourir. Alors tu te demandes pourquoi est-ce que je lui donnerai pas le biberon...

1) Les deux agneaux que j'ai nourri l'année dernière pendant 4 mois matin et soir (et midi le premier mois) sont morts cet été. Pas motivant du tout. Je me suis d'ailleurs promis de ne pas renouveler l'opération cette année.

2) Tu sais pas à quel point c'est dur pour moi de me lever à 7 h du mat... alors pendant 4 mois, rien que d'y penser je pleure. Et puis c'est 7 jours/7. Y a 0 congé.

3) Faudrait que le berger soit d'accord... parce que je pars 15 jours en vacances au mois de février, et la petite va pas comprendre si elle bouffe pas pendant 15 jours ! Et le berger, même s'il sera en vacances à ce moment-là (oui le berger est prof à plein temps à ces heures perdues), je peux pas vraiment lui demander ça...

Le truc qui, malgré l'auto-blindage, fait quand même de la peine :

Je crois bien que le petit que j'ai vu naître l'autre jour est mort cette nuit. J'ai ramassé 3 cadavres ce matin, 2 que j'avais pronostiqué hier soir... mais ce 3e avait pourtant l'air en pleine forme... là j'avoue que je comprend pas (enfin après, la nature est ainsi faite, il avait peut-être une malformation quelconque.)

Et ça continue...

Ce matin, des jumeaux nés dehors dans la nuit... pas en forme. Morts ce soir. Je l'ai ai mis avec les autres... 9 déjà. Ça fait un drôle de tas. Bon globalement, c'était tous des doubles donc c'est pas hyper étonnant. Ce matin, j'ai dit au berger qu'on allait devoir faire un trou ou les amener plus loin, parce que ça devient vraiment glauque là. Tu noteras que je suis sympa, et que je te mets pas de photo du tas.

La nature est TROP mal faite :

J'ai donc, à l'heure actuelle, 2 mères sans petit qui gueulent toute la journée (c'est juste qu'elles les appellent pour qu'ils viennent téter, même si elles passent la journée à les voir morts, elles s'en rendent pas compte (elles sont un tout petit peu connes en fait) et au bout de 2 jours elles oublient (ce qui permet l'auto-blindage : le mouton est assez peu sentimental lui-même).

Et j'ai une petite (adorable en plus) qui court (vite : je confirme, j'avais pas couru comme ça depuis un moment !) après toutes les mamelles sur pattes, en gueulant elle aussi (joyeuse cacophonie), pour, dès qu'elle s'approche de cette dite mamelle, se prendre un coup de tête ou de patte de la propriétaire.

Et mon rêve, là ce soir, c'est qu'il y en ai une des deux, qui devienne un tout petit peu sentimentale et accepte d'adopter ma petite... je t'adresse cette petite prière, à toi le dieu des moutons. (Mais je t'annonce que le dieu des moutons est à peu près aussi réceptif que le dieu des humains quand tu lui demandes de te faire gagner au loto...) 

Rédigé par A L I

Publié dans #La vie à la campagne

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Ali 13/01/2009 17:16

Merci ma Bibounette !!!

vaness 12/01/2009 22:01

ahahaha !! ça n'a effectivement rien de drôle, mais j'adore tout ce que t'écris !!genre c juste des moutons, et je suis ça comme un roman !!hihi