Et toi tu donnes ?

Publié le 6 Juin 2011

Ah les dons ! Je suis contre en général... enfin je suis ravie que d'autres donnent, mais moi je donne pas. Donner à quoi, à qui ? Y a tellement de causes qui méritent qu'on donne. 

Je suis de ceux qui pensent qu'il devrait exister un impôt solidarité. Pour que TOUT le monde donne. Obligé. Mais ça existe pas alors je donne pas. Bon j'ai donné du temps, beaucoup de temps quand j'avais pas d'enfant, mais là, je peux plus. 

Mais y a d'autres trucs qu'on peut donner : son sang. Ah oui ben mince, je peux pas. J'ai pas le poids requis pour ça. 

Alors quoi ? Ben MES ORGANES pardi !

Et oui. je suis donneur d'organes. Je te rassure on me prélève pas un organe tous les mois, non c'est juste quand je serai morte. Alors évidemment, j'espère quand même de tout de mes forces que mes organes seront très très trop vieux quand je serai morte. Donc en fait je suis donneuse d'un truc que j'espère au final ne jamais donner. Mais on sait jamais, et dans le doute je préfère le dire.

Oui le dire. C'est la première chose à faire quand on veut être donneur d'organes. Il faut en parler à son entourage. Puis la 2e chose c'est d'avoir dans ses papiers, une carte de donneur. Tu peux en demander une ici.

J'ai été sensibilisée à cette cause là, il y a une dizaine d'année, quand je faisais partie d'une association caritative (on avait eu droit à une conférence sur le sujet pour pouvoir relayer l'info) et ce qui m'avait marqué alors, c'est que je ne m'étais jamais posé la question. Or le simple fait de se la poser peut sauver plusieurs vies. Alors poses là toi s'il-te-plaît. Je t'oblige pas hein. Mais quand même, qu'est-ce que tu pourras bien faire de ton coeur quand tu seras morte hein ?

Autre chose : mes enfants aussi sont donneurs. Ça peut paraître choquant à première vue, mais c'est très important aussi. Malheureusement, il n'y a pas que des adultes qui ont besoin de greffes. Alors évidemment, c'est sans leur consentement pour l'instant. On en parlera quand ils seront ado, mais en attendant c'est moi (et accessoirement mon mari) qui décide. 

Pour la nana hyper anxieuse que je suis, c'est compliqué de penser à la mort... encore plus à celle de mes enfants. Mais c'est important, très important.

Alors prends 5 minutes (si ce n'est déjà fait) et parles en avec ton mec, tes parents, tes ados...


Billet pas du tout sponsorisé évidemment.

Rédigé par A L I

Publié dans #La vie du dehors

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

AnneLaureT 09/06/2011 08:34


Je suis totalement pour le don d'organes. D'ailleurs, cela fait des années que j'ai ma petite carte de donneur dans mon porte-feuille.
Et puis, je trouve que c'est une très jolie façon pour que les personnes qui nous quittent continuent à vivre...

*


A L I 10/06/2011 10:42



Oui ça compense peut-être un peu...



La Mère Joie 07/06/2011 16:30


J'ai pris ma carte à l'hosto, maintenant faut que je la remplisse.


A L I 10/06/2011 10:22



Bien bien bien ! 



opio 07/06/2011 11:08


ah moi je donne tout... mes sous, mon sang, mon plasma, mes ovocytes, mon lait, mes organes, ma moelle si elle convient à qqn ! la seule chose que j'arrive pas à donner, c'est mon temps...


A L I 10/06/2011 10:21



Oui dis donc je sais. J'avais lu ça pour tes ovocytes. Je trouve ça HYPER courageux. Parce que c'est pas bénin comme don quand même ! Chapeau bas Madame !



Pascale 06/06/2011 22:55


Pareil, j'ai la carte dans mon portefeuille, dans mon permis de conduire, avec la carte de groupe sanguin! Faudrait d'ailleurs que je la fasse refaire, la pôvre, elle date de 1992, elle tombe en
miettes!! Et mes proches sont au courant.
Je prendrai la même décision pour mes enfants, pour moi il serait impossible de les perdre "gratuitement", sans que ça serve à rien. Ce n'est certes pas marrant de penser à la mort de ses propres
enfants, mais je ne pense pas pour autant leur porter la poisse, puis la mort, c'est pas contagieux et ça arrive à des gens très biens ;-)

Et surtout, il ne faut pas oublier qu'on est tous non seulement des donneurs, mais aussi des receveurs potentiels... et si demain mes reins ou mon coeur flanche, je serai heureuse d'avoir la vie
sauve grâce à la générosité de parents/mari/femme/frère/soeur, à qui on aura posé la question du don dans les pires moments de leur vie, et qui auront accepté.


A L I 10/06/2011 10:21



Oui parfaitement.



Béatrice 06/06/2011 18:12


J'ai ma carte de donneur d'organe depuis des années dans mon portefeuille et tout le monde autour de moi est au courant.
Pour mes enfants, j'avoue que j'ai du mal à y penser .... même si je sais au fond de moi que s'il leur arrivait un truc et qu'on me pose la question je dirais oui ...


A L I 10/06/2011 10:20



Oui bah on est pas obligé d'y penser toutes les 5 minutes non plus hein !