Fatigue nerveuse.

Publié le 18 Septembre 2011

Le mois de septembre, je commence à bien le connaître. Ce traite. 

Le problème c'est que chaque été, lorsque approche la mi-août, on attend ce mois de septembre avec tellement d'impatience, que quand il arrive... ça tombe à plat. Mais alors VRAIMENT à plat.

Je sais pas si tu as déjà connu ce sentiment. C'est comme quand t'étais étudiante et qu'au mois de juin pendant les exams, tu te faisais des méga plans pour l'après exam... et qu'au final quand cette période arrivait, ben tu déprimais et tu foutais rien. 

C'est un peu pareil...

Pendant 2 mois, on serre les dents, on fait rien d'autre que travailler. Notre appart devient un champ de ruines, nos enfants poussent comme des mauvaises herbes (ah non heureusement, il y avait super Nounou cette année), et dans nos têtes on fait plein de projets de couture, peinture, rangements, déco, cuisine... enfin tout ce qu'on peut pas faire pendant 2 mois. 

Sauf que quand arrive le mois de septembre, on est tellement épuisé qu'on fait rien ou presque. Puis malgré tout on bosse toujours. Alors beaucoup moins certes, mais quand même... pas vraiment le temps de se reposer pour autant. Juste le temps de s'occuper un peu des enfants, de faire le ménage.

Mais d'habitude je suis déprimée au mois de septembre. Ça fait quelques années que j'ai observé la chose. Donc je m'y étais préparé. Mais cette année, je suis dans un état de fatigue nerveuse assez perturbant. Je suis ULTRA énervée en fait. Je boue à l'intérieur de moi-même. J'ai envie de frapper... tout ce qui passe. La petite séance avec les gosses hier soir (cf Twitter) qui m'ont pourri ma soirée comme pas possible a bien failli voir leur première claque. Mais je me suis maîtrisée. Preuve que j'ai encore un peu de réserve. Mais jusqu'à quand ?

Dans mon boulot je me retiens toujours pour ne pas hurler sur les gens. C'est embêtant. 

J'essaie de rester très calme en apparence, de prendre sur moi. Mais je sens que ça devient de plus en plus difficile. 

J'espère juste que c'est uniquement une histoire de mois de septembre. 


Rédigé par A L I

Publié dans #Divagations...

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
<br /> Surtout que l'euphytose... Franchement, vas à fond sur les FdB, ça sera beaucoup plus efficace je pense ;)<br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> <br /> J'ai pas encore franchi le cap... mais ça va mieux là. On verra si ça recommence.<br /> <br /> <br /> <br />
X
<br /> Pour moi aussi l'horreur c'est septembre (car période la plus chargée au boulot) mais là, avec les hormones de femme enceinte en plus, je frôle la crise nerveuse ou au contraire l'abattement le<br /> plus complet.<br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> <br /> Je sais même pas comment tu fais... enceinte. <br /> <br /> <br /> Beaucoup de courage !<br /> <br /> <br /> <br />
B
<br /> Plein de pensées !!<br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> <br /> Merci je prends ;)<br /> <br /> <br /> <br />
B
<br /> Fleurs de Bach ? Rescue ?<br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> <br /> J'ai pris de l'euphythose déjà... mais bonne idée oui ! Je vais acheter ça demain tiens !<br /> <br /> <br /> <br />
B
<br /> Youhou t'es revenue ! (bon depuis quelques temps déjà mais je débarque). J'allais dire bonne rentrée mais... non. Alors ? La nounou ? Le sommeil ? Bises<br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> <br /> Nounou : mon héroïne, ma sauveuse... sans elle je serai juste morte.<br /> <br /> <br /> Le sommeil... j'en cause très vite ! ;)<br /> <br /> <br /> <br />