Hosto part 3.

Publié le 11 Juillet 2011

Le lendemain matin, j'amène le Chameau à l'école et je retourne à l'hôpital pour relayer Monsieur Ali qui doit partir chercher Belle-Maman à l'aéroport. Et oui parce qu'avec toute cette histoire j'ai oublié de te dire que le Chameau va partir. Belle-Maman vient le chercher et me l'enlève pour 15 longues journées. Et forcément, ça tombe mal. Parce que j'espèrais pouvoir passer ces derniers jours avec lui... 

Je vais mieux. La preuve c'est que la veille je n'ai pris qu'un quart de Lexomil. C'est un signe non ? Le demi m'avait littéralement écrasé.

La journée se passe. Enfermés dans la chambre, c'est quand même super dur. D'autant plus qu'Highlander a parfaitement compris où était la porte et qu'il y a avait une magnifique salle de jeux au bout du couloir. Il passe donc la moitié du temps à tambouriner sur la porte en hurlant. Il faut l'occuper. Je savais que j'étais mauvaise pour ça mais c'est confirmé. Puis faut tout le temps lui courir derrière avec sa perf. Il prévient pas quand il se met à courir !

Belle-Maman arrive vers 14 h pour m'aider un peu pendant que Monsieur Ali repart à la maison pour bosser un peu (oui on avait accessoirement un travail avant). Bon, Highlander ne connaît pas assez sa grand-mère pour que je m'absente mais petit à petit elle l'amadoue et arrive à le prendre dans les bras. Puis elle, elle est forte pour le faire jouer et lui changer un peu les idées !

On repart toutes les 2 vers 18 heures en laissant Highlander avec son papa. Je vais passer la soirée à préparer les affaires du Chameau pour son départ le lendemain au Portugal.

Monsieur Ali m'appelle, les résultats des cultures est enfin là. C'est bien une salmonellose. Bon je suis rassurée de savoir ce que c'est. Mais maintenant j'ai peur que le Chameau l'ait attrapé. Vu les mesures drastiques de confinement prise à l'hôpital, j'imagine un truc HYPER contagieux. Et j'angoisse qu'il soit malade là-bas. 

Le lendemain, j'amène le Chameau et Belle-Maman à l'hôpital pour que monsieur Ali les conduise à l'aéroport. Le Chameau ne veut pas voir son frère. Il ne l'a pas vu depuis qu'il a dû mettre un masque et une blouse pour rentrer dans la chambre. Ça l'a un peu traumatisé quand même. Ça m'embête qu'il parte sans dire au revoir à son frère.... mais c'est comme ça. 

Allez hop un fils en moins. J'aurai pu écrire un billet là dessus, mais son frère lui a volé la vedette. C'est la première fois que je suis séparé de mon fils plus de 3 jours... (et puis aussi par conséquence). 

Highlander a été déperfusé la veille ! Yihhaaaaaaaa ! C'est trop bien de pouvoir le voir se promener librement dans la chambre. Un pas vers la liberté. Ça parait rien comme ça, mais c'est énorme. 

Dernière injection d'antibiotiques en intra-veineuse. Et là... la blague qu'on attendait plus : la voie veineuse (on lui avait laissé son catheter dans le bras bien sûr) est bouchée. Si si. C'est ce qu'on appelle chez nous, ne pas avoir de veine. Y en a  plus une potable, dans les mains, bras, pieds... donc c'est la tête qui en prendra pour son grade. J'intime à cette nouvelle infirmière d'appeler la néonat. Mais non elle s'y risque et y arrive du premier coup (heureusement pour elle !) C'est un peu gore de voir une aiguille s'enfoncer dans la tête de son chouchou, mais ça va assez vite heureusement. 

Monsieur Ali vient me relayer à nouveau vers 15 h. Le pauvre n'est pas rentré à la maison depuis un moment du coup. Mais ce soir il y a 50 personnes à faire manger et c'est moi qui m'y colle. Ça va bien m'occuper l'esprit. On commence à entendre parler de sortie possible pour le lendemain. Mais sans plus... faut pas rêver non plus, ils vont pas se mettre à communiquer d'un coup ! Et puis je n'ose pas l'espérer... j'ai trop peur d'être déçue. 

Mais bon ce soir là j'aurai même pas besoin de Lexomil. 

Effectivement en arrivant là-bas, les rumeurs de sortie se précise. Monsieur Ali part acheter l'antibiotique par voie orale à la pharmacie du bled voisin. Maintenant la condition pour une sortie sans souci c'est qu'il ne prenne. On tentera à midi. Le temps ne passe pas vite quand on sait qu'on va sortir. Monsieur Ali part travailler. 

La kiné arrive (oui parce qu'en plus du reste, il a eu des séances de kiné respiratoires tous les jours). Évidemment mon bébé se débat, pleure, hurle... il en peut plus c'est clair. Moi je fais ce que je peux pour essayer de le réconforter... et là, la Kiné lui dit " Toi, on voit bien que tu mènes ta mère par le bout du nez..." Ça, ça m'a scié sur place. Non mais franchement ! Déjà j'aime pas beaucoup beaucoup ce genre de réflexion en temps normal. Mais là, ça fait 5 jours que mon bébé est enfermé et subit tout un tas de torture et ben MERDE ! Il a le droit de montrer son mécontentement non ?

Bon évidemment j'ai rien dit. 

A midi j'ai appelé l'infirmière pour qu'elle m'aide à donner l'antibio à bébéchou. Évidemment elle va mettre 20 minutes à venir, et comme Highlander hurle devant son plateau repas (il est affamé, ils l'ont affamé dans cet hôpital), je le mets à table, tant pis. Elle arrive en pleine purée et Monsieur n'apprécie pas pas trop évidemment qu'on l'extirpe de là pour lui filer un médicament. 

Il tourne la tête au moment où elle lui tend la seringue. FORCEMENT. Et là elle fait genre, "Ah tu le prends comme ça mon petit, tu vas voir !!" Elle l'allonge sur le lit... mais il se débat encore plus. Elle l'enroule dans le drap. Mais j'ai définitivement un fils pas du tout coopératif (hi hi hi) et il n'ouvre pas la bouche. Elle lui bouche le nez... il ouvre mais recrache. Alors elle lui appuie sur la gorge pour qu'il avale...

Enfin bon, heureusement qu'on sort juste après. J'EN PEUX PLUS. Et lui non plus visiblement. Ah évidemment pendant toute la séance, elle l'a traité de "petite pestouille". Juste après la réflexion de la Kiné, c'était bon. Je lui ai dit qu'après tout ce qu'il venait de vivre, ça me paraissait un peu légitime qu'il ne se laisse pas faire. Mais pas à ses yeux apparemment. 

Ma mère vient nous chercher. OUF. Je pars presque en courant. Avec un petit au revoir. Je crois que le "merci" d'usage n'a pas réussi à sortir. 

 

Aujourd'hui avec un peu de recul, je me rends compte que le problème vient majoritairement du changement constant de personnel. En 6 jours on a vu 4 médecins et 12 infirmières. Et franchement pour des enfants, je trouve ça fou. C'est compliqué de ne jamais avoir affaire aux mêmes personnes. Et pour les enfants, y a aucun repère. 

Quand j'étais hospitalisée (6 semaines pour ma première grossesse) j'avais 1 médecin (mon gynécologue) et 2 sages-femmes. Pas 12 ! 

Avant de partir j'ai demandé au médecin comment ça se passait pour la contagion... parce qu'on ne m'aurait rien dit sinon. Elle m'a dit qu'il pouvait rester contagieux encore plusieurs semaines... mais qu'ils avaient décidé en réunion, que tant pis, on ne pouvait pas le garder isolé tout ce temps là...   donc il pouvait retourner à la crèche mais qu'il fallait employer des mesures d'hygiènes. 

Bon il va pas à la crèche mais bon. Je l'ai dit 2 fois déjà, mais c'est pas grâve. Je préviendrai juste la nounou de bien se laver les mains. 

Sinon ils ont remis les selles en cultures le jeudi soir (donc veille de la sortie) pour voir si le germe était toujours présent. Ça fait 15 jours maintenant, mais on ne nous a jamais envoyé de résultat. On va faire comme s'il ne l'avait plus et on a va essayer d'oublier cet épisode là. 


Tu l'auras peut-être compris, je ne suis pas su tout raisonnable quand il s'agit de la santé de mes proches. Mais jusqu'à maintenant j'avais toujours eu envie d'embrasser le personnel soignant en partant, j'avais envoyé des lettres de remerciements et tout et tout. Mais là non. Je ne comprends pas ce qu'il s'est passé... ou si c'est moi qui ait changé.

Rédigé par A L I

Publié dans #Highlander alias Bébé H. et sa Maman

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

la fée B 16/08/2011 16:38


Je suis passé par là il y a 3 ans, les perf bouchées et le personnel que t'as envie de frapper parcqu'ils charcutent ton petit sans âme.
je te félicite de ton courage, et j'espère que vous allez vite glisser sur ces instants surréalistes, et profiter de bons moments pour vous requinquer ! bises


A L I 07/09/2011 09:44



Oui et je pense surtout que ça m'a fait remonter de mauvais souvenirs à la surface. 


Tout va mieux maintenant !



LuPlume 05/08/2011 09:08


En te lisant, ça se comprend que cette fois-ci, tu n'aies pas eu envie de remercier... Je déteste les réflexions du genre "pestouille" ou "toi, tu mènes ta mère par le bout du nez". Cette dernière
m'horripile vraiment, je ne supporte pas! Mais comme toi, je n'aurais rien osé dire. Pourtant, je trouve bien que le comportement de ton bébé a été compréhensif, c'est traumatisant, l'hôpital,
surtout quand on reçoit des piqûres et qu'on ne peut pas vraiment comprendre pourquoi! Ouf, tout se termine bien... Et ton Moustique, pas trop dure, la séparation?


A L I 07/09/2011 09:43



Non la séparation avec le Chameau s'est très bien passée. C'est passé très vite dans les deux sens,... nous à cause du boulot et lui parce qu'il a été super occupé. A refaire ;-)



cranemou 17/07/2011 20:35


"Elle l'allonge sur le lit... mais il se débat encore plus. Elle l'enroule dans le drap. Mais j'ai définitivement un fils pas du tout coopératif (hi hi hi) et il n'ouvre pas la bouche. Elle lui
bouche le nez... il ouvre mais recrache. Alors elle lui appuie sur la gorge pour qu'il avale..."

Ca me REVOLTE! p*** mais c'etait qui cette connasse? Oui, désolée, ca me rend vulgaire, mais en face d'elle, j'aurai même été violente, je pense!

Ma pauvre... le pauvre... bref, l'episode est fini mais quel calvaire, c'est simplement incroyable...


A L I 19/07/2011 16:06



En fait, il fallait absolument qu'il prenne son médicament pour qu'on puisse sortir, sinon ils le gardait pour lui passer en intraveineuse... et ça c'était juste pas possible.


C'est surtout quand elle l'a traité de "pestouille" que j'ai eu beaucoup de mal...



opio 16/07/2011 23:29


ben merde mais c'est quoi ces manières de l'âge de glace :-o c'est où cet hosto :-o :-o :-o
je découvre... je vais lire la suite... je suis navrée que vous ayez eu à subir tout ça :-(


alex 15/07/2011 11:03


C'est juste hallucinnant ce comportement :O
J'aurai peter un cable moi aussi :s
Antony est pareil qu'Hector, à la vue d'un medecin (meme sans blouse, ni rien) il hurle... j'ai passé 40 minutes a lamaison de garde la semaine dernière, le medecin (une femme hyper douce, ouf !) a
mis 20 minutes a l'ausculter tellement il pleurait... et depuis que je n'ai plus de pediatre, c'est la 1ère a l'avoir ausculter comme ca, à l'avoir pesé...C'est destabilisant pour les enfants les
hopitaux, je comprend qu'il n'ait pas eu envie de coopérer, surtout avec l'isolement :s
a present il va mieux ? et Igor, il s'amuse bien ?


A L I 19/07/2011 16:01



Je pense que tous les enfants de cet âge là font ça... mais là ça été vraiment trop. 


Il va parfaitement bien maintenant. Merci.