La sensation positive

Publié le 2 Janvier 2013

Je vais pas te faire un cours de sophrologie... d'autant plus que j'y connais pas vraiment grand chose. Mais si ça t'intéresse d'en savoir un peu plus tu peux aller voir :

En résumé (si t'as la flemme d'aller lire)

En clair, la sophrologie caycédienne est une technique qui permet, par un entraînement régulier :

-De prendre conscience de soi, 
-D'accéder à un équilibre corps-esprit et donc de pallier à un bon nombre de maladies psychosomatiques (les maux du corps sont bien souvent les conséquences des maux de l'esprit), 
-De se détendre en toutes circonstances, 
-De vivre sainement ses émotions, 
-De retrouver ou d'acquérir une confiance en soi stable et durable, 
-De développer son potentiel et ses capacités personnelles dans de nombreux domaines (créativité, concentration, avenir positif…), 
-De rechercher ses propres valeurs dans la vie, 
-De changer de regard sur soi et sur la vie, pour ainsi se construire un avenir positif et une vie plus riche. 

J'en refais depuis 2 mois à peu près, et j'en avais fait pendant quelques mois quand j'étais enceinte dans un groupe de gens pas enceinte et on avait passé de bons moments avec @Tsutsusama et DreyDrey. Bref, c'était G. notre sophrologue et je l'aimais bien. Et donc quand j'ai quitté Bordeaux, pas envie de recommencer avec quelqu'un d'autre. Les sophrologues, c'est un peu comme les psy, c'est toujours difficile d'en changer quand tu te sens bien avec.

Donc, il m'aura fallu le temps (6 ans) et une petite dépression pour me dire que c'était le moment de reprendre. Et je regrette pas. 

Et y a un truc qui me plaît par dessus tout dans cette méthode c'est le fait d'acquérir la capacité peu à peu de se concentrer sur le sensation positive. On apprend ça, à ressentir les choses positives qui se passent dans notre corps. Ça parait con mais c'est pas aussi facile que ça.

Notre cerveau est habitué à se manifester en cas de sensation négative... toujours. Et ça s'apelle LA DOULEUR. Alors certes, la sophrologie ne permet pas de nier cette douleur physique mais elle apprend aussi à se centrer sur le bien-être, sur les sensations agréables du corps. Et c'est un exercice qu'on peut faire à chaque instant. 

En écoutant son corps, on parvient à le détendre, à le soulager... à faire en sorte qu'il ne porte pas tout ce qui se passe dans notre tête. 

Je crois qu'avoir pleinement conscience et connaissance de son corps, c'est la base absolue pour ce sentir bien dans sa tête. 

Rédigé par A L I

Publié dans #Divagations...

Repost 0
Commenter cet article

Bouboulette 02/01/2013 15:01

Tu me donnes vraiment envie d'essayer...

Béatrice 02/01/2013 12:09

J'en ai fait il y a très (très) longtemps ... J'ai gardé quelques "trucs" que j'essaye de mettre en oeuvre quand j'ai besoin de me "poser", mais je n'y pense pas toujours ...