Le séjour à l'hôpital, part 2.

Publié le 9 Juillet 2011

Le premier épisode est .

On en était à la nuit de dimanche à lundi.

Bon évidemment j'ai pas dormi de la nuit. Dès que le sommeil arrivait, une bouffée d'angoisses me réveillait. Sans compter sur Highlander qui se réveillait lui aussi de temps et temps et ne sachant pas où il était, se mettait à pleurer. Finalement, il a dormi sur moi. 

Mais ce que je t'ai pas dit hier, c'est que depuis le soir, on avait commencé à trouver du sang dans la couche de Monsieur. Au début un peu. En pleine nuit de plus en plus. 

Vers 6 heures, j'ai commencé à me sentir très mal... bouffée d'angoisse sur bouffée d'angoisse... j'ai commencé à sentir poindre la crise de tétanie. Oui j'aime bien faire ça des fois...

J'ai donc appelé l'infirmière, qui a essayé de me rassurer, mais qui a bien vu que c'était peine perdue, et qui a donc appelé la pédiatre. Qui a essayé aussi de me rassurer aussi. Mais moi...

JE VEUX VOIR UN PSY !!!!!!!!!! 

Mais il n'y en a plus dans le service. Oui en pédiatrie, c'est vrai que c'est pas du tout indispensable en plus. Donc elles me proposent de descendre aux urgences. Ah nan. Je peux pas. Peux pas laisser Highlander tout seul et puis avec l'expérience d'hier (4 heures quand même) je suis un peu vaccinée. 

La pédiatre appelle pour savoir si quelqu'un peut me recevoir. Il y a un infirmier psychologue qui traîne, ça tombe bien. Je pars donc fébrilement en leur faisant promettre qu'elles ne laisseront pas Highlander hurler (j'ai une grosse phobie de l'abandon que je transpose parfaitement sur mes gosses). 

En bas le gars m'attend. Il m'amène dans son bureau où je vais vider mon sac. Il m'explique qu'effectivement y a un gros problème de communication patient-médecin (Ah OUI ? J'avais pas vu !!) Bon bref, il m'écoute lui raconter la naissance d'Highlander et tout le patin couffin..., me dit que ce que je ressens est normal et me demande ce que je prends dans ces cas là : de la drogue tiens pardi ! Il me file donc gentiment un demi lyxansia. Comme ça gratos, sans prescription. Je l'aime. J'ai envie de l'embrasser mais je me retiens. Il me raccompagne même dans la chambre.

Arrivée en pédiatrie, j'entends mon bébé qui hurle... évidemment il est tout seul. L'aide-soignante arrive dès que j'arrive en s'excusant : elle avait d'autres enfants à nourrir. Bon ça va pour cette fois, je suis pas partie longtemps... grrrrr.

Bon n'empêche que je le sens mal. J'ai des valises sous les yeux quand même. Je vais pas tenir toute la journée ici moi. Donc j'appelle Monsieur Ali (qui est en stage) et qui me propose de prendre le relai. C'est même mon père qui l'amènera comme ça j'aurai pas à conduire pour le retour (il vaut mieux, le Lyxancia a un effet somnifère sur moi).

En attendant Papa, on va s'amuser dans la salle de jeux. Ca me fait du bien de le voir jouer, il a l'air bien. Monsieur Ali arrive à 11 h. Highlander s'est endormi. Je veux absolument lui montrer comment on baisse la barrière du lit... et évidemment je le réveille. Et là je sais pas comment il se débrouille, mais en se retournant, il se déperfuse... si si tu as bien lu. Là je manque de mourir. 

J'en peux plus. On s'en va avec mon père. Monsieur Ali me raconte au tel qu'ils vont peut-être être obligé de le perfuser dans la tête... et donc de le raser...... AHHHHHHHHHHHHH non pitié. Finalement, l'infirmière de Néonat revient et le repique en deux fois dans le bras. OUF. 

A la maison, je parviens à dormir 2 heures. Mais ça va pas. Je sens encore mes mains et mes pieds s'engourdir (signe de crise de tétanie imminente) je reprends un demi Lyxansia. 

J'avais promis au Chameau qu'on irait voir son frère en sortant de l'école et heureusement ma mère propose de nous amener. Arrivés là-bas, sur la porte de la chambre je vois une pancarte où il y a écrit : "Merci de prendre contact avec l'infirmière avant de rentrer dans la chambre". Mon sang se glace. Je frappe. Monsieur Ali vient m'ouvrir. Je lui demande ce qu'il se passe... il me répond "rien pourquoi ?" Je lui montre le panneau, il me dit qu'il ne sait pas. 

C'est là que je vais m'énerver. Je vais voir l'infirmière à qui je demande "ça veut dire quoi ce panneau ?" Elle sait pas trop, et m'accompagne au bureau du médecin. En fait elle a bien vu que j'étais à 2 doigts de péter un plomb. Le médecin me dit qu'Highlander est en isolement. Alors je me mets à pleurer et lui demande pourquoi. Je sais pas ce qu'elle m'a expliqué, mais j'ai rien compris. Monsieur Ali arrive dans le couloir avec Highlander dans les bras... et là le médecin lui dit "Non non mais il n'a pas le droit de sortir de sa chambre !!!" Je lui dis qu'on est sorti dans la salle de jeux ce matin... elle me dit qu'il ne fallait pas !

Alors là, j'ai re-gueulé (tout en pleurant). J'ai dis que ça allait bien comme ça, mais qu'on pourrait nous tenir un minimum au courant de ce qui se passe et qu'on pouvait pas deviner qu'il ne pouvait pas sortir !

Puis après j'ai fait que pleurer tout le temps. Le Chameau ne peut même pas voir son frère. Pfff. Je suis super contrariée et énervée. Du coup Monsieur Ali me dit de rentrer. Je sens bien que je suis bonne à rien, sinon à stresser encore plus Highlander. 

Dans la voiture, je pleure encore. J'arrive plus à m'arrêter. Ca saoule ma mère qui m'ordonne d'appeler mon médecin traitant. Il est au courant, l'hôpital l'a appelé le matin. Il me propose de me marquer du Lexomil à prendre ce soir. En arrivant au cabinet pour prendre mon ordonnance, il m'attend dans la salle d'attente, et me dit qu'il a appelé l'hôpital, que je dois pas m'inquiéter, qu'ils cherchent une salmonellose et qu'ils l'ont isolé par précaution, à cause des autres enfants qui sont fragiles. Mais que même si c'est ça qu'ils trouvent, c'est pas grave et ça se soigne très bien.

Voilà en 2 phrases, mon généraliste (chéri) m'a rassuré. C'était pourtant pas TRES compliqué ! Ils auraient pu le faire à l'hopital je pense.

Je passe la soirée avec mon Chameau. Ça va mieux. Le demi Lexomil que je prends juste avant de me mettre au lit m'assomme en 5 minutes et je dors non-stop jusqu'à 6 h.

To be continued encore. Oui je sais, c'est long.

Rédigé par A L I

Publié dans #Highlander alias Bébé H. et sa Maman

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

opio 16/07/2011 23:32


mais ce cauchemar :-o


Coco 12/07/2011 23:01


Boh! pov' tit chat !!! rassurée de savoir que ça va mieux mais quand même un peu choquée de lire la façon dont on s'est occupés de vous ... tu as été patiente ma jolie hein ! parce que tout comme
toi j'ai un profond respect pour le milieu médical, jusqu'à présent quand c'est pour moi je suis pas chiante mais là concernant ma prunelle faudrait pas trop me faire devenir chèvre hein parce que
j'ai des crocs aussi !
En tout cas si j'ai bien compris tout est bien qui finit bien !
J'espère que tu va mieux également et que les angoisses se sont apaisées .
Des bisous à vous 4!


A L I 19/07/2011 15:51



Oui merci, ça va nettement mieux maintenant !



perrine 10/07/2011 15:38


je viens de lire les 2 épisodes... Cette épreuve semble avoir été bien lourde. J'espère que ton petit bonhomme se porte mieux.
J'ai aussi lu ton histoire avec un regard différent, pas celui de maman, mais celui de "celle qui se trouve de l'autre coté". J'ai déja piqué un enfant 4 fois (ou plus), demandé à ma collègue de
prendre le relais, refait une prise de sang ou autre alors que le petit bouchon venait de s'endormir... jamais de gaité de coeur bien sur, en essayant d'expliquer... En tout cas si tu veux en
parler ce sera avec plaisir.
Bises


A L I 11/07/2011 09:33



Comme je le disais dans je ne sais plus quel commentaire... je n'en veux pas aux infirmières... enfin pas à la plupart... y en a une qui m'a un peu gonflé à dire que mon fils était une
"pestouille". Déjà en tant normal je supporte mal ce genre de réflexion, mais dans ce cadre là encore moins. Mais en général elles ont été adorables. Je regrette juste qu'elles ne se soit pas
avouée vaincue plus tôt pour les piqures. Pas la apeine de dire, on essaie une fois et on appelle quelqu'un si c'est pour essayer 4 fois.  


C'est surtout aux médecins que j'en veux et à leur manque de communication.



Cali 09/07/2011 22:05


OMG ! Quelle horreur. De ne pas savoir c'est ce qu'il y a de pire. Bon j'attends la suite mais j'espère qu'il va beaucoup beaucoup mieux !!


A L I 11/07/2011 09:30



Oui il est guérit maintenent !



La ptite graine folle 09/07/2011 14:49


C'est effrayant.... comment peut on vous traiter de cette manière?! les personnels soignants devraient vraiment vraiment vraiment (et surtout en pediatrie) avoir une fibre humaine avant toute
chose!!! c'est la base..non?! je comprends pas.... :(

heureusement ton petit bonhomme va bien maintenant. J'espère que toi aussi tu t'en remets...


A L I 11/07/2011 09:29



Oui oui ça va beaucoup mieux de mon côté ! Et Highlander est guérit !