Le sommeil.... récapitulons.

Publié le 10 Juin 2011

J'ai fait 5 ou 6 billet sur le sujet. J'adore. C'est ma passion.

Non mais c'est toute ma vie en vrai. 

Je te dirai pas que c'est gagné. Faut jamais dire ça avec les gosses. Non juste que nous vivons un moment d'accalmie bien mérité. 

2 enfants qui dorment pas trop mal.

Bon... rien n'est parfait évidemment. Et en général quand c'est pas l'un c'est l'autre. Une bonne vieille maladie qui a duré 15 jours pour le Chameau et qui lui a donné quelques méchants cauchemars. Des nuits parfois bizarres pour Highlander qui se réveille en hurlant et se rendort aussi sec.

En vrai les nuits non stop, j'en ai pas fait beaucoup (surtout depuis que je me lève à 1h30 toutes les nuits pour donner son antibio au Chameau). Mais quand même, l'amélioration est claire, nette et précise. Fini la boule au ventre en allant se coucher, fini le méga stress dès que j'entends un bruit la nuit. 

Si on dort mal aujourd'hui c'est parce qu'on est vieux et pi voilà. Les vieux ça dort mal c'est bien connu.

Ma conclusion a tout ça, c'est qu'un enfant dort quand il est prêt à dormir. Point barre. C'est juste une question de maturité. Ah merde, t'attendais une solution miracle ? Désolée. Alors évidemment, il est fortement conseillé de l'aider à devenir mûr le plus rapidement possible, si tu veux pas devenir complètement dingue. Mais pas d'inquiétude, si ton enfant ne dort pas à 18 mois... ça viendra. Fatalement. 

La lecture du livre de Pantley m'a aidé. Même si je n'ai pas suivi ses recommandations à la lettre, elle m'a aidé à comprendre que l'apprentissage du sommeil devait se faire dans la douceur. Et laisser hurler un bébé pendant quelques nuits pour avoir la paix ensuite, je dis non non et non. C'est terrible, mais je me dis qu'un bébé qui pleure a besoin de quelque chose. A 3 mois, on pense pas encore à faire chier ses parents. Alors c'est vrai que ça a été long... mais on y est arrivé. Pas à pas. 

Et pourtant on a fait des trucs à l'envers. Pas de cododo parce que c'est pas un truc qui me botte plus que ça quand on peut l'éviter. Mais entre 16 et 18 mois, oui. Parce qu'on en pouvait plus. Même ma psy avait donné sa bénédiction... c'est dire. A ce moment là, dans ma tête je me disais... "Han... il est trop grand... JAMAIS il ne voudra redormir dans son lit"... ON EST FOUTU !

Ben si, il redort dans son lit SANS problème. 

S'il se réveille la nuit, je me pose pas de question, je vais lui faire un biberon, parce que je sais que ça le calme, ça le rassure, et ça le rendort. Ca arrive encore des fois et c'est pas grave. Si je l'allaitais encore, ben je l'allaiterai la nuit. 

Pareil pour l'endormissement. Highlander a été longtemps endormi au sein. Puis dans les bras. Mais aujourd'hui il s'endort tout seul. Parce qu'il est prêt pour ça. Je l'ai juste accompagné, doucement, à trouver son sommeil tout seul. Bon ok là il est 21 h 54 et il dort pas du tout encore. Mais il est dans son lit depuis une heure et il chante, discute avec son doudou.

Entre 18 mois et 4 ans, mon Chameau s'endormait toujours vers 23h. Ça faisait hurler les gens. "Comment ? Il est pas encore coucher à cette heure çi ?" et ils me regardaient tous comme une mauvaise mère. Mais j'en avais rien à foutre. Il avait pas sommeil et il n'était pas question de l'assommer. MAIS DE QUOI SE MELENT LES GENS ??

L'hiver on le mettait dans sa chambre à 21 h et on lui demandait d'y rester, calme à jouer ou à lire. L'été il restait avec nous au restau, à jouer avec les gosses des clients.

Aujourd'hui le Chameau a 4 ans et demi et s'endort tous les soirs à 20 h 30. 

Son frère prend le relais. Il ne s'endort plus le soir. Mais je ne m'inquiète pas. Je sais que ça passera. Des fois il hurle parce qu'il s'ennuie. Pour l'instant pas question de le sortir de son lit à barreaux... il ne comprendrait pas qu'il doive rester dans sa chambre. Alors je lui mets des livres et des jouets dans son lit et je lui dis qu'il a le droit de ne pas dormir s'il n'a pas sommeil et ça marche pas mal. Il m'arrive de le bercer encore, s'il pleure... un gros câlin, ça ne peut faire que du bien non ?

Voilà c'est comme ça que je vois les choses. Du temps, de la patience (ENORMEMENT), beaucoup de câlins et de paroles réconfortantes. Accompagner son enfant, doucement, vers le sommeil. Évidemment il n'y a pas d'étude qui montrerait qu'un enfant qu'on a laisser hurler des heures durant et plus malheureux qu'un autre à qui on aurait épargné ça... mais ça part d'une conviction intime, comme pour beaucoup de choses.


Et maintenant quand ils dorment mes gosses, ben ils dorment. Je peux les déplacer, les changer, faire un bruit d'enfer... rien ne les réveille.  

Un vrai sommeil de plomb. Qui l'eut cru ?

Rédigé par A L I

Publié dans #Highlander alias Bébé H. et sa Maman

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Marianne 29/06/2011 16:27


je suis heureuse pour toi et de tes propos, j'espère que tu n'oublieras pas tout ça, car quand mon numérobis arrivera si jamais il/elle ne vennait pas à bien dormir, tu pourras me réconforter et me
rassurer !


A L I 07/07/2011 20:21



Je serai là 



opio 21/06/2011 10:09


t'as tellement raison ! le truc c'est que qd ça t'arrive avec ton premier, ben tu sais pas, que ça passe... j'ai fini par la laisser hurler moi j'en pouvais trop plus, et c'est le seul truc qui a
marché en plus. Bon elle avait 2 ans... la seconde, j'ai tellement flippé que j'ai tout de suite fait la manière forte qd elle a commencé à faire chier (à 18 mois elle dormait bien avant, j'ai cru
que j'avais enfin décroché lé gros lot) et je pense que je l'ai traumatisée également. Maintenant la dernière, je ne suis que patience, parce qu je sais que c'est la dernière, que ça va passer et
que limite ça va me manquer... du coup elle tente quand même, mais elle se heurte à un gros mur de patience toute molle, elle peut pas lutter... et je comprends maintenant ce qu'essayaient de me
dire mes copies "multipares" quand je parlais de foutre du théralène dans les bibs de mes deux ainées... à l'époque j'avais juste envie de leur peter les dents. Donc bon ouais, le sommeil, sauf si
on me demande mon avis, j'évite de foutre mon grain de sel :-D


A L I 07/07/2011 19:37



Laisser hurler à 2 ans, ça me semble pas être la même chose qu'à 3 mois en fait. L'enfant n'a pas la même compréhension des choses et il DOIT comprendre qu'il fait chier à pas dormir. Mais un
bébé, c'est pas pareil... c'est pour ça que je pense qu'en l'accompagnant doucement (avec beaucoup de patience et BEAUCOUP d'amour), ça finit par fonctionner.



la fée b 13/06/2011 16:50


je suis tout à fait d'accord avec toi sur la liberté qu'on doit s'octroyer avec le sommeil de nos poussins. y'a tellement de dictats !
fais-ça puis le contraire... blabla...
mon fils a mis 3ans et demi a acquérir un sommeil de plomb.
c'est long, mais tu as raison, il faut leur laisser le temps.
j'adore la bienveillance et la nécessaire patience que tu décris, je m'y retrouve complètement. les regards accusateurs (mais laisse pleurrrrrer !!!!)
ma fille a 11mois, et toutes les nuits, elle tétouille.
et alors?


A L I 17/06/2011 22:12



et alors elle a bien raison ! ;-)


Longues nuits à nos bambins !!



Mère Geek 10/06/2011 23:01


Merci pour ce billet. Je me sens moins seule avec mon bébé qui se réveille la nuit. J'avoue que ne pas avoir dormi 4h de suite depuis 7 mois, ça vous forge des cernes tatoués sous les yeux..


A L I 17/06/2011 22:12



J'espère que Bébé Geek dormira bientôt. Courage !



maman de jumelles novembre 2009 10/06/2011 22:08


n'ayant pas été confrontée à cela avec les 3, je ne dis rien parce que je ne sais pas ce que c'est mais contente que les nuits de tous soient enfin plus apaisées


A L I 17/06/2011 22:11



Merci. Ceci dit avec des jumelles, heureusement pour toi ;-)