Soirée de m****

Publié le 15 Avril 2011

Âme sensible, passe ton chemin.


Ne pas pleurer, ne pas pleurer, ne pas pleurer...

C'est la phrase que je me répétais sans arrêt en courant vers la cuisine avec la mission d'aller chercher le "grand couteau qui coupe bien".

Je courais, avec cet immense couteau, parce qu'elle avait assez souffert comme ça cette brebis mais j'avais la gorge super serrée. Une heure que le Berger tentait désespérément de sortir cet agneau coincé. Et moi, pendant tout ce temps, j'étais là, assise dans la merde, a essayé de soutenir psychologiquement le Berger et cette brebis... si c'est possible qu'elles aient une infime part de psychologie. En tous cas, je lui caressais la tête en lui parlant, ne pouvant pas faire grand chose d'autre. Et peut-être que ça me soulageait à moi surtout. 

Ça avait commencé à 19 h 45 quand on était allé à la Bergerie avec les enfants en attendant l'heure d'aller se coucher. Le Berger était en train de les nourrir et moi je les regardais. Et dans la deuxième prairie, celle des brebis pas encore mère, je l'ai vu. Elle avait bel et bien une tête qui lui sortait du derrière. 

On est donc parti la chercher, avec beaucoup de difficultés. Elle courait très vite et ne voulait pas rentrer dans la nurserie. On y est finalement arrivé. Et le Berger a entrepris le travail de "fouille"... d'abord il faut savoir qu'une tête qui sort seule, c'est mauvais signe... il faut les pattes avec, sinon les épaules ne passent pas. 

Il a donc tenté de remettre la tête et de trouver les pattes... qu'il a bel et bien trouvé. Là on a respiré. Ouf, ça allait le faire. Mais non. Son bassin était définitivement trop étroit... impossible de sortir quoique ce soit de là.

C'est à ce moment là que les enfants ont eu ordre de partir se coucher.

Au bout d'une longue heure, il a fallu prendre une décision : soit la laisser comme ça (elle serait morte dans de grandes souffrances d'une infection le lendemain), soit l'égorger pour abréger ses souffrances.

Le Berger a choisi la deuxième option. Et dieu sait s'il déteste faire ça. 

Je suis revenue avec ce grand couteau. Et puis j'ai regardé. Je sais pas pourquoi je voulais regarder. Pour aller jusqu'au bout je pense. En me disant, qu'un jour, je serais peut-être obligée de le faire moi-aussi. Sauf que non. Je ne pourrai pas le faire.

Le sang a jailli et après quelques soubresauts, elle est morte. 

Je suis rentrée à la maison et j'ai retenu mes larmes de couler...



Bon désolée pour cet article... pas rigolo. Mais c'est ma vie aussi. Et ce blog est là pour que je me décharge un peu... donc merci d'avoir partager ça avec moi.

Rédigé par A L I

Publié dans #La vie à la campagne

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

ciel 26/04/2011 11:29


Oh là là, oui pas facile... et on ne fait pas plutôt une piqûre dans ces cas là au lieu de l'égorger ? j'dis ça , je sais pas mais ça paraîtrait moins trash ! après je comprends que ça doit avoir
un côut aussi ... pour le même résultat au final..


A L I 28/04/2011 19:47



Oui effectivement, on peut pas faire venir un véto pour une brebis. Ca coute rien une brebis... genre 50 € à peine et le véto y en aurait au moins pour 100 €....



Melo on the Cake 21/04/2011 20:25


Hé ben moi, j'aurais fondu en larmes... une bête qui souffre, même à la télé, et je suis bonne pour arroser le tapis :( Mais bon, parfois, on n'a pas le choix, malheureusement...


MamaFunky 16/04/2011 10:07


pauvre biquette :( terrible la vie des animaux qd meme.
Ton boulot doit pas etre facile tous les jours ...


A L I 21/04/2011 20:29



Non pas tous les jours, mais dans l'ensemble c'est cool quand même !



La ptite graine folle 16/04/2011 09:46


je sais pas quoi te dire....(en plus je réagis à retardement...ça ne sert surement plus à grand chose...)

ça doit être horrible...c'est là qu'on voit à quel point tu es une femme courageuse, forte.
On ne devrait pas avoir à faire ce genre de choses, la nature est une garce.... :(


Sophie 15/04/2011 22:01


Hard la soirée... Je comprends que tu sois toute retournée... C'est idiot et totalement egocentrique mais en lisant ton billet, j'ai pensé à mon 2e accouchement : bassin étroit et bébé coincée aux
épaules, heureusement que la SF n'est pas allé chercher le couteau de cuisine mais les forceps ;)
J'espere que tu es un peu moins secouée ce soir


A L I 21/04/2011 20:40



Ben non c'est pas égocentrique ! Je comprends parfaitement que ça puisse te remémorer de mauvais souvenirs. Heureusement qu'on a la médecine nous !!