L'imposture (Part II)

Publié le 30 Mars 2015

Pour le début, tu vas 

Si tu vois pas encore du tout le rapport avec le titre... c'est normal. 

Me voilà donc fraîche jeune fille en fleur à l'université. Je vis chez mon oncle et ma tante (mes parents n'ont pas les moyens de me payer un appart)... je suis donc dans un gentil cocon. Je rentre pas trop souvent à la maison parce que je sais plus bien pourquoi, mais le paternel trouve normal que je fasse ma vie. Je me fais une adorable amie que j'aime à la folie (encore aujourd'hui même si nos vies se sont éloignées) et on passe beaucoup de nos weekends ensemble (à faire les fofolles)

J'ai une petite vie parfaite avec des cours qui m'intéressent, des copines sympas. C'est encore le temps de la fête et de l’insouciance.

Un passage en 2ème année sans encombre... c'est normal, je suis une élève studieuse et intelligente. J'oublie complètement cette histoire de cinéma et d'Art du Spectacle. L'histoire de l'art c'est super cool. Et en 2ème année, on en est pas du tout, mais alors pas du tout, à faire des projets professionnels à la fac hein. Travailler ? C'est quoi ça ? Comme si on allait pouvoir rester là toute la vie.

Bon pourtant, j'ai mon premier appart \o/ (Une cage à poule au bord de la rocade). Les fins de mois sont difficiles mais à moi la liberté ! Donc il faut travailler un peu... bien lotie, mes parents viennent d'ouvrir un restaurant qui ouvre le weekend et pendant les vacances. C'est parfait pour faire un peu d'argent de poche. 

Je sais pas trop ce qui se passe cette année là... mais lors des résultats d'examens c'est la tuile : RECALEE ! Moi ? Non ? C'est juste pas possible. Jamais je n'échoue. Il doit y avoir une erreur. Je vais voir les profs pour comprendre (j'ai raté 4 modules sur 5 quand même). Et là on m'annonce que je ne suis pas assez mature ?!? HEIN ? 

Bon là j'avoue c'est la claque. La méga claque. Je pleure, et je pleure et je pleure. Je me rappellerai toujours de ce jour des résultats où ma meilleure copine m'appelle pour m'annoncer la nouvelle. Je travaille. Je vais faire tout le service en pleurant. Bien sûr toutes mes copines passent en licence elles...

Qu'à cela ne tienne. Je suis pas mature, ben je vais vieillir un peu et redoubler me semble une bonne idée finalement. Je ne fous rien de tout l'été. Je me présente au repêchage en septembre le cœur léger et le teint halé. 

Miracle de la prise de recul, je réussi tous mes modules sauf... celui où je suis arrivée avec 1 h de sommeil à peine (l'arrivée surprise chez moi d'un mec dont j'étais follement amoureuse et que je ne devais jamais revoir la veille de l'examen, avait anéantit toute forme de raison chez moi). 

UN modulede raté. Un seul. Histoire de l'art médiéval. 

Cette nuit-là (en plus d'avoir été super méga cool) a donc changé le cours des 7 années qui ont suivies. 

La suite à venir...

Rédigé par A L I

Repost 0
Commenter cet article