L'imposture part III

Publié le 11 Avril 2015

La belle vie continue.

Redoubler UN module à la fac, ça veut dire : avoir 5 heures de cours par semaine. Cette année-là, je vais donc bouger beaucoup, dans toute la France, avec un super copain qui bouge beaucoup, connait du monde partout et me trimbale. Je vais même me trouver un chéri à Nantes... (pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué).

A ne faire plus que ça, je finis par tomber définitivement amoureuse de l'art médiéval. Et c'est donc très naturellement, qu'après une licence plutôt réussie (la maturité a dû me frapper fort) je décide de partir en maîtrise et de travailler sur le Moyen Age.

Enfin je décide. C'est juste une continuité... je ne me rappelle pas m'être posé de questions à ce moment-là. Parce que finalement, ne pas continuer, ça équivaudrait à travailler ? Je crois que c'est à ce moment-là que l'angoisse de la vie commence à poindre. Que l'insouciance tant aimée se délite petit à petit. 

Parce que tout ce petit manège ne pourra pas durer éternellement. Un jour il faudra prendre de vraies responsabilités, faire quelque chose de constructif, montrer que je suis capable de quelque chose...

Mais c'est pas tout de suite. Une maîtrise très sympa sur des peintures murales médiévales, dans un petit patelin à 1h de chez mes parents. Une directrice très maternante et enveloppante. Le cocon prend une autre forme mais tout aussi agréable. 

Une soutenance de maitrise en petit comité avec un 16 et une mention très bien. Et hop. On continue dans la droite ligne des études supérieures avec un DEA pour approfondir mon sujet de maîtrise, ou plutôt pour préparer mon sujet de thèse. Parce que pourquoi se leurrer ? Tout est si facile et confortable... la thèse me tend les bras. Un DEA tout en douceur avec un 15 et une mention bien. Tranquille. 

Ma directrice de thèse (la même que celle de la maîtrise et du DEA) est fraîchement nommée à ce poste et nous ne sommes que 3 étudiantes à la suivre dans cette formidable aventure. Une vraie petite famille. On se promène ensemble, on participe à des projets culturels, on écrit des articles, on fait des notices... et puis on travaille un peu sur notre thèse aussi, histoire de. De toutes façons, tout le monde sait qu'en Histoire de l'Art, faut pas rêver, une thèse ça dure au minimum 5 ans (ne parlons donc pas du maximum)... JE SUIS LARGE. 

1ère... 2ème année... et voilà pas qu'on me propose une charge de cours à l'université. 6 heures de travaux dirigés en DEUG 2 par semaine. 

C'est peut-être à ce moment-là que je prends conscience que tout ceci n'était pas qu'un jeu rigolo. La préparation des cours me prend toute la vie, et je suis pétrifiée de trouille avant d'aller en cours. Je me retrouve, moi petite fille, fraîchement tombée du nid, devant des classes de 50 élèves dont certains sont plus vieux que moi et sûrement plus érudits.

Pas le choix. Ce genre de proposition ne se refuse pas. C'est bien payé (enfin relativement si l'on considère le temps de préparation des cours) et c'est le début de la gloire assurément. Sauf qu'il va falloir donner le change. Sur ma fiche de paye, y a écrit "enseignant chercheur". 

Le début de mon imposture, ou plutôt de la prise de conscience de celle-ci, commence là. Il va falloir faire croire à tous ces jeunes gens (et à ma directrice aussi) que je sais ce que je fais. Je ne passe pas un cours sans la peur au ventre de me voir poser une question à laquelle je ne saurais pas répondre...

"Madame ! Pourquoi Moïse a des cornes sur cette représentations ?"

Et merde. J'en sais rien. Putain. Fais chier. J'ai honte. 

Depuis je sais parfaitement pourquoi et je m'en souviendrai jusqu'à l'heure de ma mort et peut-être même après. 

Je ne sais rien, j'oublie tout. Je suis arrivée là par hasard. Parce que ma directrice de thèse et son collègue étaient sûrement bourrés lors de mes soutenances. Où qu'ils avaient pitié de moi parce que j'étais, au fond, une gentille petite fille sans défense. 

L'année suivante, en 3ème année, une collègue de thèse s'en va à Paris et libère un poste d'une 12aine d'heure de cours dans une école privée post bac. Je me présente pour le poste et je suis embauchée direct. 5 petites filles de riches qui se prédestinent à des carrières dans la culture et les médias pour moi toute seule. 2 ans et des centaines d'heures de cours préparées à l'arrache... ça tombe bien, elles sont pas trop exigeantes et la directrice de l'école non plus. Je peux continuer à faire semblant. 

Et puis en début de 4ème année... PAF la tuile. Ma directrice de thèse bien aimée décède d'un cancer foudroyant... 

To be continued. 

Rédigé par A L I

Repost 0
Commenter cet article

Frédérique (ex fredauboulot) 03/11/2015 15:57

Ahhh comme ça me fait plaisir de te retrouver! Ce matin, un mail qui m'annonce un nouvel article. Sauf que du coup, je réalise que ça fait un bout de temps que je n'ai rien reçu. En effet, après avoir vérifié tes articles, je m'étais arrêtée à ta dépression. Depuis, plus de mail et je t'avoue honteusement que je n'ai pas pensé à venir voir. Tu as changé d'hébergeur depuis, non? Alors je ne sais pas pourquoi j'ai reçu ce mail ce matin, mais j'en suis ravie car je m'aperçois en te lisant que tu m'as beaucoup manqué. Du coup, je me suis abonnée pour être sûre de ne plus rien rater.
J'ai rattrapé mon retard en lisant ce que j'avais raté (soulagée de voir que tu vas bien, d'accord avec tes prises de position) et j'arrive sur celui-ci et, à part le fait que maintenant j'attends la suite, je peux te poser une question? Ne serais-tu pas zébrée par hasard? Parce que ce syndrôme de l'imposture est très fréquent chez les personnes hp... ;)
Voilà, je suis impatiente de te lire à nouveau.

Frédérique 05/11/2015 10:10

Hahahaha!!

Ali 05/11/2015 07:01

Parce que je sais utiliser Google ;)

Frédérique 04/11/2015 10:03

N'oublie plus de cocher alors! :)
Et sinon, si tu ne l'es pas, comment se fait-il que tu connaisses ce terme... ;) Haha!

Ali 04/11/2015 08:19

Oh merci ! C'est adorable ! En fait, pour un fois j'ai coché la case "mail aux abonnés" donc je supose que tu étais déjà abonnée ;)
Et non je ne suis pas zébrée... folle un peu mais pas hp. Mon cerveau est très limité pour plein de choses ;p