Ton histoire #14

Publié le 29 Février 2012

Pour cette 14ème session, j'accueille une personne très chère à mon coeur, Ma copine IRL, la Copine C. Et c'est pas n'importe qui tu vois ! En plus d'être ma copine, c'est une warrior. Et je l'admire beaucoup. Et son histoire, elle est trop belle.

Alors enjoy !

Mon histoire, notre histoire, elle a commencé il y a bientôt 10 ans.

Je rentrais d'un long séjour à l'étranger, fraîchement mariée, et je m'installais dans un lieu de rêve pour y monter des gîtes, la tête pleine de projets pour ce lieu fascinant. Un moulin du temps des chevaliers, agrandi au fil du temps, transformé en usine de liège. Un moulin sur une rivière tranquille, un bâtiment immense, un terrain honorable, quelques îlots, une chute d'eau, un barrage, deux sources, des vieilles pierres... le tout au Pays de Cocagne...
Lui, S., je l'ai rencontré quelques jours après mon arrivée dans ce lieu, à une fête dans un moulin. Passionné de mécanique, grand timide, il se cherchait des contacts dans sa nouvelle région. Je le trouvais un peu bizarre, je n'avais pas encore compris que c'était sa timidité qui le rendait si... différent. Quand il m'a vue, mais je ne l'ai su que plus tard, il m'a trouvée belle, m'a prise pour la fille du meunier. Mais je n'étais là que pour donner un coup de main. Je l'ai invité à venir visiter mon moulin, il a pris mon numéro, mais a attendu d'être sûr que mon mari était rentré de son voyage pour me contacter.

De là a débuté une belle amitié. Avec moi surtout, mon mari n'étant pas quelqu'un de très sociable, et surtout pas quelqu'un qui s'intéresse aux autres. S. venait souvent au moulin, donnait un coup de main pour les travaux, ou simplement pour passer la soirée. Je me demandais de plus en plus "Mais qu'est-ce que je vais en faire, toute la soirée ?!" Il ne parle pas, il est là... et voilà... et puis nous avons développé ensemble notre cercle d'amis, nous avons commencé des activités en commun, la rando, le ciné, les bons petits repas, les balades en barque. Il est venu aider maintes fois pour les travaux du moulin, ou dans le jardin. Ensemble, nous avons construit un escalier, charrié des pierres, puis arraché des mètres carrés de bambous, il a aidé mon mari à construire un muret, à remettre le moulin en marche etc.

Au bout de deux ans, mon couple battait de l'aile. Je trimais, à la maison comme au boulot, tandis que mon mari restait avec ses chats, à attendre, j'avais l'impression, que le temps passe. Je n'avais qu'une envie, qu'il ne fasse plus partie de ma vie. Difficile quand on est marié, qu'on a un crédit sur le dos et que l'autre est au chômage.
J'ai fini par tomber très amoureuse de S. Au cinéma, je rêvais qu'il me prenne la main. En rando, j'adorais marcher à côté de lui et discuter tranquillement. Quand on se baignait dans la rivière, je rêvais que nos mouvements nous rapprochent.

Et puis un jour, j'ai décidé de ne plus attendre que lui fasse un pas vers moi : j'étais mariée, il ne pouvait pas savoir à quel point je souffrais de devoir rester dans cette union, il n'aurait jamais rien envisagé avec moi. Comme par hasard, le jour où j'ai voulu sécher mes tomates, il venait de s'acheter un nouveau four, alors que je n'avais qu'une vieille gazinière, pas du tout adaptée à mon projet du jour. Je lui ai demandé si je pourrais faire sécher mes tomates chez lui (oui, bon, on trouve ce qu'on peut comme excuse !). Il m'a dit non, qu'il était en train de faire un gâteau. J'étais dépitée ! Et puis si, il m'a rappelée, et j'y suis allée, dans son tout petit appart sous les toits, en ville.

Ça met du temps à sécher, les tomates, dans un four, mine de rien ! Alors on a eu le temps de discuter, de regarder des centaines de photos, et puis je me suis jetée à l'eau. Il est tombé des nues, a d'abord résisté ("mais tu es mariée !"), mais comme c'est très long à sécher, les tomates, il a eu le temps de retourner la question dans tous les sens, de comprendre que je n'aimais plus mon mari et n'en pouvais plus de la façon dont il me traitait (et lui savait très bien ce que j'endurais pour en avoir été témoin souvent !). Finalement, il s'est laissé aller...

Le soir, tard, je suis rentrée au moulin, la tête toute retournée, sachant une seule chose : je ne pourrais pas y passer une nuit de plus. J'ai demandé à une amie de m'héberger, elle était d'accord, mais a repoussé encore et encore le moment. En attendant, S. me logeait. Le jour où j'ai pu m'installer chez mon amie... on s'était déjà habitués à vivre ensemble, il n'a plus voulu que je m'en aille !  C'est ainsi que j'ai emménagé tout de suite chez lui. Et que nous avons débuté notre histoire, pleine d'amour et de respect mutuel.

Sept ans plus tard, nous voilà mariés et parents de quatre enfants ! Toujours propriétaires d'un demi-moulin avec un ex-mari très blessé dans son amour-propre qui aura tout essayé pour ternir notre bonheur, mais... n'y sera pas arrivé !

Merci ma copine pour ce très joli témoignage ! J'espère que S. aura aimé aussi ! ;)

 

Toi aussi envoie moi ton histoire à alidanslaprairie(at)yahoo.com

Rédigé par A L I

Publié dans #Ton histoire

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Mlle Toutouille 04/03/2012 19:16

Je suis en train de rattrapper mon retard sur ton blog au lieu de faire ma lessive, c'est du joli :D . Sois moins intéressante, veux tu?

La copine C. 29/02/2012 22:01

Merci :)
Petite précision encore : notre toute première sortie en amoureux, nous l'avons faite... dans la prairie d'Ali ! Mais à l'époque, on ne connaissait pas encore Ali, je n'étais pas encore sa copine
C. !
Merci pour ta publication Ali, et pour tous tes gentils mots :D. Moi aussi je t'aime !

rply 29/02/2012 11:03

c'est très touchant, une vraie belle histoire !

Béatrice 29/02/2012 08:49

J'en pense que c'est très beau !! (et que ça me rappelle des tas de chose ... ;-) )

Bouboulette 29/02/2012 08:33

J'en pense que WAOUH !! Elle est belle cette histoire !! ♥